Doute, confiance, liberté ( 2 )

Publié le par lesamisdelami

Trouver le chemin de son cœur, c'est trouver le chemin de la confiance. 
Les sages nous disent :" Tu es Cela", l'instructeur l'affirme tout en nous demandant de ne jamais de le croire, il demande seulement de prendre le risque de vérifier si oui ou non, ce qu'il dit est vrai pour nous. Nous sommes libres de vérifier et nous ne sommes pas coupables si nous ne croyons pas.
 
Croire est facile, vérifier est difficile. La confiance a un prix !
La croyance est souvent une bonne excuse pour ne pas vérifier.
La foi est un miracle, l'instructeur en est le témoin, 
Ne pas croire, ne pas faire confiance à un autre quelqu'il soit,
Il nous faut en faire l'expérience.
Reconnaître un jour que nous sommes Cela, que l'autre qui n'est plus un autre est aussi Cela, et la relation devient le lieu de cette confirmation...
La confiance naît de la coopération avec la force de vie, avec le mouvement de la vie, elle se nourrit de consécration, de sincérité. Elle n'est le résultat d'aucune technique.
Pour moi, la confiance est la force qui va.
Ni passagère, ni fugitive, elle s'installe, grandit, compagne sur un chemin de liberté, passe l'épreuve du quotidien.
L'intention qui jaillit de l'amour est en accord avec sa propre loi.
La confiance naît d'un vécu hors de toute dépendance, dépendance émotionnelle au regard de l'autre, à l'intérêt personnel ou collectif du monde social.
Elle se nourrit du travail auquel on s'engage.
 
Petite anecdote, 
En 2006, Swamiji (Chandra Swami) écrit sur un petit papier à notre intention, avant son arrivée, aux Courmettes :
"Concerning the future, we should not worry, but care ".
 « En ce qui concerne le futur, pas d'inquiétude mais des actes".
Nous étions venus écouter Swamiji aux Courmettes et il n'est pas venu ...
Confiance et actes.
Certains sont restés aux Courmettes, sans maître apparent.
De l'entretien à l'entrenous, le pas était franchi. 
Ainsi sont nées les rencontres d'été de Sadhana Camp.
 
Dans cette voie, on apprend à vivre avec soi. 
Secrètement, anonymes, apparemment comme tout le monde, 
dans l'intention de l'Un, nous entrons,  ...
                                                             
                                                                        Mireille
 
Le monde devient une école où le chercheur apprend, la conscience grandit,
Le monde devient un Ami.
Cette voie est une voie du monde
Elle se vit au sein du monde
Sans être du monde
Pour être le monde.
Sentez cela, vous allez avoir confiance et dans cette confiance-là, vous n'avez plus besoin de support.
C'est la liberté qu'il vous faut, c'est cela dont vous avez vraiment besoin.
Alors trouvez l'enseignement, la pratique qui va vous rendre indépendants de tous ces supports.                                                                     
                                                                                 Yvan, k7 79/80

                                                              

Doute, confiance, liberté ( 2 )
Quelques précisions concernant le message de Swamiji
La traduction du message de Swamiji n'est pas apparue acceptable à certains d'entre-nous. J'ai donc demandé à Jörg qui connaît bien la façon dont Swamiji s'exprime de traduire la phrase et à Véronique, une pro de la traduction, d'en faire autant.
Voici leurs réponses :
 
Réponse de Jörg
Bon, pour des traductions en français je ne suis pas la bonne personne à qui demander. Mais je décris volontiers, comment je comprends la phrase de Swamiji et sa traduction.
"pas d'inquiétude" peut être compris comme "il n'y pas de raison ou il n'est pas nécessaire de se faire des soucis, comme tout est bien". Mais je comprends la phrase de Swamiji plutôt comme "Au lieu de se faire seulement des soucis (accompagné d'un état angoissé), vaut mieux  prendre soin des choses et des événements et bien sûr de tout ce qui nous fait des inquiétudes."
 
Réponse de Véronique
- Dans n'importe quel examen scolaire/universitaire, cette traduction est le zéro pointé assuré ! Ce fut aussi ma première réaction. (Ce n'est pas moi qui ai traduit cette phrase, je n'étais pas là !!!).
Littéralement, je traduirais: "Ne nous inquiétons pas de l'avenir, mais veillons à bien le préparer", ou quelque chose dans le genre. "Take care", "Care", une des bêtes noires des traducteurs... L'idée est de prendre soin, se soucier (mais pas dans le sens de "souci" ou "inquiétude", plutôt "soigner").
Après, en réfléchissant à cette "bonne" traduction, le mot "actes" semble moins incongru et la première traduction, pas si mauvaise que cela, et même plutôt excellente ! Mais plus facilement compréhensible si on a aussi l'anglais sous les yeux.
 
                                             Merci à tous les deux.

 

Publié dans ARTICLES

Commenter cet article

pbenichou@hotmail.com 02/03/2015 09:09

care : prendre soin de, se soucier de, porter attention à... peu de choses avec les actes, à mon sens.